Tunisie : Le plâtre, un secteur prometteur

Etant l’une des destinations privilégiées des investisseurs étrangers grâce à sa richesse en matières premières et autres avantages offerts, la Tunisie ne cesse d’accroitre son réseau et varier ses expériences. Tel est le cas pour la convention établie entre l’organisation non-gouvernementale Hilfswerk Austria International (HWA), le Centre Technique des Matériaux de Construction de la Céramique et du Verre(CTMCCV), l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP), le Centre de Formation et d’Apprentissage de Tataouine (CFA) et la Direction régionale de la formation professionnelle et de l’emploi.

Afin d’assurer la bonne gestion de sa réserve et la réussite de son projet, l’organisation HWA tient à offrir les conditions favorables à ses participants et a pris l’initiative d’installer un laboratoire bien équipé et bien aménagé répondant à tous les besoins des professionnels formés en plâtre pour ainsi garantir le bon déroulement de la formation. Et allant plus loin, l’organisation aura comme objectif que “le gypse” sera une filière proposée aux apprenants afin d’y pouvoir consacrer leurs carrière professionnelle.
Conscient de l’importance et de la masse de réserve du plâtre (quatrième dans le monde et qualité irréprochable de cette matière), le groupe a signé une convention qui aboutira à la création d’une main d’œuvre qualifiée dans le domaine du plâtre afin de profiter d’une façon optimale de sa réserve.

Paradoxalement à la grande quantité et la haute qualité du plâtre à Tataouine, le secteur souffre d’un manque remarquable de main d’œuvre et d’un taux d’investissement médiocre. Dans l’espoir de réanimer ce secteur, cette convention ciblera les jeunes techniciens afin de les qualifier et les encadrer dans le lancement de leurs propres projets se basant sur “le gypse”.

La formation qui démarre avec 18 chômeurs de la région, propriétaires de diplômes universitaires, s’étendra sur 6 mois en alternance : 3 mois pour apprentissage théorique et pratique au sein du CFA Tataouine (au terme de cette formation les candidats auront l’aptitude nécessaire en matière de lancement d’entreprise, santé et sécurité au travail) et 3 mois de mise en pratique grâce à un stage de perfectionnement au sein de différents chantiers de construction à Tataouine, L’Ariana, Tunis et Hammamet.

L’ATFP assurera le bon déroulement de cette formation en mettant à la disposition deux formateurs qui suivront les deux phases de la formation afin de pouvoir planifier des futures formations en plâtre au sien de CFA Tataouine

Cette convention qui a comme finalité la formation des chefs d’ateliers et des formateurs en plâtre présente une occasion pour encourager à l’investissement dans le secteur du plâtre et profiter de la réserve dans la région pour créer de nouveaux emplois.

Source : http://www.plumeseconomiques.com/magazine/sous-le-zoom/article/2016/03/16/5547/undefined

LEAVE A COMMENT